Quelle voiture de papas pressés neuve et abordable ? (50 000€ max)

Quelle voiture de papas pressés neuve et abordable ? (50 000€ max)

Carte chance, vous venez d’avoir entre 20 et 50 000€ qui viennent de tomber sur votre compte. Quelle voiture de papas pressés neuve pourriez vous acheter pour moins de 50 000€ en 2021 ?

Et bien, c’est tout le sujet de cet article !

Le marché des véhicules sportifs neufs se transforme, d’année en année, en une niche qui devient inaccessible au commun des mortels. Oui, je sais, en occasion vous pouvez avoir [insérez votre voiture de papa pressé fétiche] pour [insérez le montant que vous voulez ici]. On le sait tous : les véhicules d’occasion, notamment sportifs ou d’exception, deviennent accessibles par la suite grâce à la décote ou encore à cause des coûts d’entretien importants à assumer (réels ou supposés).

Maintenant, sans personne pour acheter du neuf… Ce serait compliqué de trouver vos fameuses occasions géniales. Donc partons du principe que vous avez jusqu’à 50 000€ à mettre dans une voiture neuve, et que vous voulez une voiture de papa pressé. On trouve quoi en 2021 dans les concessions automobiles françaises ?

Les voitures de papa pressé neuves en 2021 pour moins de 50 000€

Abarth 595 EsseEsse

595 Abarth EsseEsse

La citadine italienne est une véritable petite sportive, dans laquelle vous pourrez caser deux enfants derrière. De préférence des enfants qui sont dans des sièges autos de groupe 2 et 3, et pas trop de bagages. Et oui, si la 595 EsseEsse permet de se faire plaisir avec ses 180ch et un poids plume, ne comptez pas trop embarquer beaucoup d’affaires. Et oui, avec un volume de 185l, le coffre sera déjà limite pour un weekend à 3.

Abarth 595 EsseEsse - 1.4 180ch (250 Nm)
À partir de 29 590€ (3 331€ de malus).

GR Yaris

Toyota Yaris GR

Autre citadine, autre façon de voir le monde. la GR Yaris sort 261ch (360Nm) de son 3 cylindres, tout en étant à transmission intégrale. La japonaise se paye le luxe d’offrir, en plus de ses 261ch, 4 places et un coffre de 286 litres. La GR Yaris est une excellente citadine pour papas pressés !

Notez que malgré un malus de presque 8000€, Toyota n’a eu aucun mal à écouler sa bombinette sur notre sol. A tel point qu’il vous sera certainement difficile d’en obtenir une avant la fin de l’année.

Toyota GR Yaris - 261ch (360 Nm)
À partir de 35 600€ (et 7851€ de malus).

Focus ST

côté Ford Focus ST 2019

La Focus RS n’aura pas survécu aux contraintes environnementales (en Europe mais pas seulement). Ce qui laisse donc seulement les modèles estampillés ST (Focus, Fiesta et le SUV Puma) en guise de gamme sportive chez Ford.

La Focus ST n’a toutefois pas à rougir avec ses 280ch (420nm) issus du 2.3 EcoBoost (qui équipait d’ailleurs la précédente Focus RS), et un équipement bien fourni. Différentiel autobloquant, suspensions pilotées ou encore le launch control. Une véritable sportive en somme, mais avec un look discret. Voire même à la limite du sleeper dans la circulation actuelle.

Et puis quitte à continuer dans les bonnes choses, la Focus ST est disponible aussi bien en compacte conventionnelle qu’en break ! Idéal pour celles et ceux qui ont tendance à embarquer la maison entière pour un weekend.

Ford Focus ST - 280ch (420 Nm)
À partir de 36 150€ ( et 5404€ de malus).

Octavia RS

Octavia RS

Vous vouliez une berline de papa pressé plus « traditionnelle » (au style tricorps) ? Ou même une déclinaison en break ? Le constructeur tchèque Skoda vous propose son Octavia RS en deux versions de 245 chevaux chacune. Oui, vous avez bien lu, deux versions !

La première est une hybride rechargeable, et propose un 1.4 TSI de 150ch secondé par la fée électricité. D’ailleurs, si cette version vous intrigue, je vous invite à lire l’article de Miss280ch sur l’Octavia RS hybride. La seconde version est 100% thermique. Les 245 chevaux étant délivrés par le 2.0 TSI vu sur d’autres compactes du groupe Volkswagen (voir juste après).

Octavia RS - 245ch hybride ou thermique (370 Nm)
À partir de 42 880€ (version plugin hybride sans malus) ou 38 590 € (et 1900€ de malus) pour la version avec le 2.0 TSI.

Cupra Leon Sportstourer

cupra leon sportstourer

On prend (presque) les mêmes et on remet ça : 245 chevaux, en break ou en compacte, en thermique ou en hybride ?

Je force un peu le trait, mais l’espagnole propose tout de même quelques différences par rapport à sa cousine tchèque. À vous de voir laquelle des deux vous préférez.

Notez tout de même que la Leon est disponible aussi en version de 310ch et transmission 4drive. Toutefois, cette version-là démarre a 44 700€ de malus, donc elle sortirait très très vite du classement des moins de 50 000€.

Cupra Leon Sportstourer - 245ch hybride ou thermique (370 Nm)
À partir de 39 480€ (et 4543€ de malus) pour la version 2.0 tsi 245ch et DSG7.

Golf GTI

Et la dernière du trio, la Golf. Elle propose aussi 245ch (avec le 2.0 TSI) dans sa version thermique. Pour la version hybride, il faudra laisser de côté le sigle mythique pour la GTE.

Toutefois, pas de version break, n’abusez pas !

Que dire de plus, même dans cette version GTI, je n’accroche pas à cette Golf. Je lui préfère ses cousines, et ce malgré toutes les qualités dont elle est pourvue. C’est peut-être lié à une sensation de déjà-vu par rapport à la génération précédente.

Golf GTI - 245ch (370 Nm)
À partir de 43 210€ (2726€ malus).

Ces sportives qui dépassent 50 000€ avec le malus

Je voulais terminer par deux voitures, qui remplissent totalement les critères de voitures pour papas pressés. Mais dont le malus enlève toute possibilité de se les payer avec « tout juste » 50 000€. Remerciez le malus écologique, à cause duquel il vous faudra oublier la Civic TypeR et la Mégane 4 RS en neuf.

Honda Civic TypeR

Honda Civic Type R 2020

Le style acéré et plein d’appendices aérodynamiques ne laisse personne indifférent. On aime ou on déteste. Ayant grandi avec les Impreza, les LanEvo, ADDX et Fast&Furious, vous vous doutez bien que c’est totalement ma came

Toujours est-il qu’avec ses 320ch (issus du K20C), ses différents modes de conduites (normal, Sport ou R+), ses multiples rangements et un coffre de 420 litres, la Civic Type R est une voiture de papa pressé idéale.

Elle a été louée a de nombreuses reprises par bien des essayeurs pour ses qualités de sportive, l’incisivité de son train avant (bien aidé par le différentiel autobloquant), son freinage et j’en passe. Sa réputation n’est plus à faire, et si vous en vouliez encore, elle claque 7min 43s sur le Nurburgring.

Enfin, vos enfants vont adorer la montrer aux copains à l’école (au collège et au lycée c’est moins sûr). Comment ça c’est pas un argument valable ?

Civic TypeR - 320ch (400Nm)
À partir de 44 920€ (et 10 980€ de malus…).

Megane IV RS 300 EDC

Renault Megane RS Trophy

Grande concurrente de la Civic TypeR, la Megane IV RS propose un style moins osé. Elle se démarque quand même d’une Megane classique avec des éléments distinctifs : anti-brouillards en forme de damier, des ailes plus larges (jusqu’à 6cm plus large devant), ou encore les extracteurs d’airs latéraux. Comme pour la Civic TypeR, vous aurez le droit à 5 portes aussi mais un coffre de 380 litres seulement.

Côté équipement « sportifs », de base vous aurez le châssis sport, le système 4Control et ses 4 roues directrices (très en vogue chez Honda dans les années 90, tiens tiens…) ainsi que les palettes au volant. Pour le Torsen (différentiel mécanique à glissement limité) et le châssis cup, il faut se tourner vers la version Trophy mais le prix grimpe (et le malus avec).

Megane RS 300 EDC - 300ch (420Nm)
À partir de 42 900€ (et 10 488€ de malus).

Mon choix personnel

Parmi toutes ces voitures, qui peuvent être de bonnes candidates pour les papas pressés, j’ai forcément des préférences. Avec 50 000€ maximum, comme je le disais hélas, j’éliminerais la Mégane RS et la Civic TypeR. À regret, mais le malus fait bien trop augmenter le tarif global.

Ensuite, si je devais ne m’arrêter qu’au design extérieur, la Golf serait hors course. Je n’aime pas du tout la nouvelle face avant qu’elle arbore. Comme dit plus haut, je préfère nettement le style de ses cousines. Toutes les autres me plaisent, tant par leur style que leurs performances mais en amoureux des japonaises j’irais certainement vers la GR Yaris. Alors oui, c’est une citadine, pas vraiment une familiale. Elle n’a pas tellement le look d’une voiture de papa pressé, je vous l’accorde. Mais pour moi, elle porte en elle l’esprit des sportives japonaises des années 90 : puissante mais sans en faire trop, avec 4 roues motrices et pour un tarif abordable.

Pour finir, j’ajouterai que la GR Yaris risque fort de devenir, à l’instar de sa sœur la GRMN*, une voiture collector. Sans aller jusqu’à jouer les spéculateurs, il y à fort à parier qu’elle aussi finisse par voir son prix s’envoler sur le marché de l’occasion

*On m’a fait la remarque sur les réseaux sociaux, je tiens à préciser que j’ai tendance à parler de GRMN pour la Yaris GRMN (sur base de Yaris 3) et aussi pour la GR Yaris (basée sur une Yaris 4).

2 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.