5 voitures électriques pour papas pressés

Les voitures électriques pour papas pressés, ou l’article qui va certainement faire grincer des dents plus d’une personne. Pourtant, les électriques commencent à se tailler une (petite) part de marché et leurs performances n’ont rien à envier aux thermiques, du moins question chiffres.


Effectivement, les voitures électriques arborent des chiffres, que ce soit le couple ou la puissance, assez démentiels pour des voitures de série. Sauf la Spring de Dacia peut-être, mais c’est pas le sujet (si elle vous intéresse, je vous invite à lire l’article d’Hoonited sur cette Dacia électrique).

Allez, admettez ça deux secondes, et mettez aussi de côté les « ça n’a pas d’âme » et autres « et l’autonomie hein ? HEIN ? ». Mettez aussi de côté, le temps de cet article, le calcul du coût des recharges ou du temps que cela peut mettre, ce n’est pas vraiment le sujet.

Allez, juste le temps de parler automobile électrique « performante » et vie de famille.

Pour écrire cet article, je me suis basé sur les tests menés par le TCS dont j’ai déjà parlé sur ce blog à plusieurs reprises. C’est un organisme suisse indépendant, plutôt fiable.

5 électriques pour papas pressés

Porsche Taycan

Est-ce que je dois vraiment vous présenter la Taycan ? Aka la berline familiale électrique de chez Porsche ? La Taycan est disponible en quatre versions. La 4S offre deux puissances, puis viennent les Turbo et Turbo S (oui je sais, turbo pour une électrique, toussa…) de 435ch/490ch (320Kw et 640Nm/360Kw et 650Nm), 680ch (500 kW et 850 Nm) et 761ch (560 kW et 1050Nm) respectivement. Avec des chiffres pareil, difficile de dire que cette berline Porsche n’est pas une voiture pour papas pressés. Même dans sa version la moins puissante, la 4S de 435ch, la berline allemande n’a pas à rougir de ses performances. Du côté « vie à bord » et vie de famille, le TCS la recommande pour plusieurs raisons. Tout d’abord, pour ses ceintures très longues (un point que je vous conseille de vérifier pour choisir votre voiture familiale). Ainsi que pour l’accessibilité des ancrages isofix, même si sur ce point, la plupart des constructeurs ont fait bien des efforts sur le sujet. Si si, souvenez-vous, ces ancrages qu’on devait chercher entre le dossier et l’assise !

Tesla model S

À l’instar de la Porsche ci-dessus, nul besoin de présenter en détail l’électrique américaine. C’est elle qui a démocratisé, auprès du grand public, la voiture électrique en presque une décennie. D’autant plus que Tesla à eu la bonne idée marketing, d’entrée de jeu, de proposer son propre réseau de chargeurs.

Disponible en deux « versions », proposant au choix : une version grande autonomie avec deux moteurs (663 km en cycle WLTP pour 417ch et 660Nm de couple), ou pour les versions plus sportives les S Plaid et S Plaid+ et leurs 3 moteurs. Elles offrent 1020 ch et 1100ch respectivement, largement de quoi combler les amoureux du départ arrêté aux péages. Revenons-en aux parents qui cherchent une électrique. Et bien avec une Model S, il est possible de transporter 3 enfants sans soucis. Le TCS à aussi trouvé les ceintures suffisamment longues pour y mettre des sièges autos. Deux bon points pour cette Tesla, même si vous conseille de mesurer la largueur de vos 3 sièges autos pour comparer dans une Model S. Oui, c’est le truc tout bête, mais les sièges autos modernes sont de plus en plus large pour mieux protéger nos enfants. Évitez-vous la mauvaise surprise de ne pas pouvoir fermer les portes avec des sièges trop larges. Le coffre ne devrait pas être un souci, puisque les parents pourront largement charger leur Model S avec 804 litres répartis sur deux coffres (750l derrière et 54l devant).

En somme, c’est une voiture recommandée mais… pas pour toute les bourses avec un ticket d’entrée à 90 000€ pour une version Grande Autonomie 2021.

Tesla Model 3

Pour une Tesla avec des prix « accessibles' » (en neuf), il faudra se tourner vers la berline compacte du constructeur : la Model 3. En effet, en cumulant les bonus, il sera possible d’obtenir cette Tesla pour 37 000€. Ce qui en fait une très sérieuse concurrente pour les électriques proposées par les constructeurs plus traditionnels. Mais pour ce prix on a quoi ? À priori, presque toute l’expérience Tesla dans la version dite « Standard + », avec une autonomie de 448 km (en WLTP toujours), et 286ch pour 450 Nm. Oubliez toutefois, pour ce prix, l’autopilot que vous avez déjà vu à la TV ou Youtube. Vous aurez les assistances communes à quasiment toutes les voitures neuves dans ces prix sur le marché. Sinon il faut prendre le pack à 3800€ pour espérer avoir le parking auto ou l’autopilot qui gère votre voiture sur route.

Assez parlé de prix et des options, revenons-en au côté familial de la Model 3. Derrière, les parents peuvent y installer deux enfants en sièges isofix, et éventuellement un rehausseur sans dossier au centre. Mais ces rehausseurs sont aujourd’hui reconnus comme dangereux en cas d’accident, donc à éviter au maximum. Pour trimballer les affaires de la famille, ici aussi, Tesla propose deux coffres dans sa voiture, pour un total de près de 540 litres.

En somme, cette Model 3 devient une option intéressante si vous avez envie de goûter à la double l’expérience : avoir une voiture électrique et le service Tesla.

Tesla model X

SUV, monospace ou grosse berline ? Difficile de réellement définir, pour moi, la carrosserie du Model X. La garde au sol semble moins élevée que sur la plupart des SUV du marché (18cm pourtant), et les surfaces vitrée sont si grandes qu’elles me rappellent fortement l’époque des monospaces. Ajoutez à cela les portes « faucons » (ou mouettes, ça marche aussi, mais c’est moins glamour), qui rajoutent une touche de bizarrerie à cette électrique. Alors SUV, monospace ?

Dans tous les cas, il est possible d’y caser 7 personnes (sans sièges auto), ou 6 personnes dont 4 enfants et leurs sièges enfants. Et si vous venez de récupérer le petit cousin, vous pouvez toujours caser un cinquième siège en ISOFIX devant (après avoir désactivé l’airbag frontal).

Le volume de coffre est donc forcément à la hauteur avec ces 545 litres (avec les 7 places hein, sinon c’est plus de 700 litres !). Est-ce une raison pour embarquer toute votre maison à chaque weekend ? À vous de voir, mais sachez que le TCS considère le Model X comme un véhicule excellent (d’un point de vue famille et sécurité).

Toutefois, comme pour la Model S, le Model X n’est pas à la portée de tous sur le plan financier. Effectivement, le prix démarre à 99 990€ pour une version Grande Autonomie (580km).

Mini Cooper SE électrique

L’anglo-saxonne s’est convertie à l’électrique sur sa version 3 portes, en attestent les logos E, le bouclier avant peu ajouré ou encore les jantes spécifiques. En dehors de ça, pour le néophyte, elle ressemble à une Mini thermique avec ses sympathiques Union Flag sur les feux. Sauf qu’ici, sous le capot, c’est un moteur électrique de 184ch (270 Nm), hélas bridé à 150km/h. Ce bridage est sûrement là pour ne pas griller l’autonomie, de seulement 234 km. Cela dit, cette Mini Electric se destine plutôt à être une voiture secondaire ou avec un usage urbain, voire péri-urbain. En somme, c’est la voiture pour emmener 2 enfants en sièges autos à la crèche ou à l’école, pas en vacances. Surtout avec un coffre de 211 litres.

Pour rouler dans cette Mini, il faudra débourser au moins 35 200€, ce qui reste un budget assez conséquent pour une voiture secondaire.

2 commentaires

    1. Il ne manque pas de modèles, c’est un choix de ma part de m’arrêter sur 5 modèles sélectionnés par l’organisme Suisse TCS.
      L’e-tron est la seule Audi sélectionnée par le TCS pour l’instant, et elle ne m’attire pas. L’e-tron GT est plus enthousiasmante mais trop récente lors de l’écriture de cet article. RDV en 2022 ? 😉

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.