conseils choisir voiture familiale

Quelques conseils pour choisir une voiture familiale – Les sièges autos – partie 2

Dans la première partie je donnais des conseils pour choisir son auto familiale. Dans cette seconde partie, je m’attarde un peu plus sur les sièges autos.
Vous pouvez retrouver la première partie ici : « Quelques conseils pour choisir une voiture familiale – partie 1 »

L’espace à l’arrière pour le siège auto


Voila un détail auquel on ne pense pas plus que ça. Les sièges autos modernes, qu’ils suivent l’ancienne norme (R44/04) ou la nouvelle (R129 iSize) ont tendance à être de plus en plus volumineux.
À l’instar des voitures modernes, les sièges autos ont pris de l’embonpoint pour la bonne cause : plus de sécurité.

La première année vous aurez surement une coque, communément appelée « cosy ». Ce ne sera surement pas le siège le plus volumineux que vous posséderez. Néanmoins si vous avez une citadine ou une compacte, selon les modèles de coque, elle risque de toucher les sièges avant.
Ce sera d’autant plus vrai avec les sièges dos route qui suivent la norme iSize, qui prennent plus de place pour les jambes des enfants et possèdent souvent une jambe de force à mettre au sol.

La norme iSize en quelques mots

Cette norme iSize ou R129 impose un cahier des charges précis aux fabricants et généralise l’usage de l’isofix. Ces sièges subissent des tests plus stricts pour être homologués .

Avec une utilisation dos à la route, obligatoire jusqu’à 15 mois minimum, les sièges iSize protègent mieux la tête et le cou des enfants. Cette position est 5 fois plus sûre que face à la route.

Ils doivent respecter, outre les normes de protection, un gabarit maximal. Ce gabarit ne doit, par exemple, pas dépasser les 44 centimètres de large. Et comme je vous vois commencer à calculer la largeur de la banquette arrière, sachez que de plus en plus de constructeurs autos se conforment à la norme iSize de manière à pouvoir faire rentrer 3 sièges à l’arrière.

L’isofix

BMW M3 CS Isofix
On voit bien les encoches Isofix sur cette BMW M3 CS

Si vous vous êtes déjà battus avec un siège ceinture, vous aurez surement envie de passer à l’isofix. Il suffit de clipser le siège autos aux crochets isofix.
Je ne saurais que vous le conseiller. Ce qui ne veut pas dire que les sièges ceintures soient plus dangereux ou moins bien hein. C’est juste par facilité.

L’idéal serait même de tester le siège auto dans la voiture que vous souhaitez acheter. Comme ça pas de problème de profondeur, de garde de toit ou de jambe de force pas assez haute.

Pour aller plus loin sur les sièges autos et les normes, je vous conseille d’aller faire un tour sur Securange.

Pensez aux ceintures arrières

Quand j’achète une voiture, je teste que les ceintures se déroulent bien, et se ré-enroulent automatiquement. Vous aussi ? Par contre, qui pense à dérouler la ceinture de moitié, la bloque ainsi 30s, et essaie de continuer à la dérouler entièrement ?

Un papa qui essaie de mettre un cosy qui s’attache avec la ceinture !
J’ai découvert que sur la plupart des voitures des années 2000, il n’est pas possible de dérouler la ceinture en plusieurs fois. Certaines coques et quelques « sièges auto ceinture » nécessitent souvent de repasser la ceinture par une encoche après avoir installé un enfant. Ce qui s’avère vite être une galère sans nom, puisqu’il faudra régulièrement défaire entièrement la ceinture qui maintient le siège auto et tout refaire de zéro. Un must-have par temps de pluie !

Si vous pensiez prendre directement un siège isofix ou iSize, pas de soucis. Tant que la ceinture est fonctionnelle, c’est bon.

Pour conclure : le plaisir de conduire

Je vais conclure ce double article avec ce qui semble être une évidence. Achetez une voiture avec laquelle vous avez du plaisir à conduire. Même à minima.
Pensez aussi aux enfants, qui seront derrière, et probablement dos à la route. Une voiture aux suspensions trop rigide est rarement idéale. Il faut trouver un juste milieu.
Si ça ne suffit pas comme argument, essayez d’imaginer tout ce que peut vomir un enfant malade en voiture.
Bref, pensez à tous le monde et faîtes-vous plaisir !

Et vous, quels sont vos critères pour choisir une voiture familiale ?

 

Partie 1 : « Quelques conseils pour choisir une voiture familiale – partie 1 »
Partie 2 : « Quelques conseils pour choisir une voiture familiale – Les sièges autos – partie 2« 

2 comments

  1. À savoir que certaines voitures pas trop récentes ont des ceintures plus courtes derrières que devant donc impossible de placer le cosy dos à la route derrière. J’ai fait plusieurs test.

    Tiens, tu sais me dire si y’a des sièges auto norme FIA ?

    Je plaisante. Merci pour l’article

    1. Je doute que la FIA homologue des sièges bébés. Ou peut-être le jour ou on fera des courses en voitures autonomes.

      Pour les ceintures plus courtes, oui aussi effectivement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.