Cupra Ateca - Papa Pressé

Cupra sans Seat ? Pas tout à fait.

La marque Cupra est lancée officiellement depuis le 22 Février dernier. Le Cupra Ateca, SUV de 300ch, est le premier modèle sportif de Cupra en tant que marque. Il sera suivi de l’Ibiza et de l’Arona. De quoi se dire que, même si Cupra deviens une marque à part entière, elle reste dépendante de Seat pour le moment.

Autrefois division sportive du constructeur espagnol, Cupra (pour Cup Racing) à pris son indépendance en ce début d’année. C’était annoncé depuis quelques temps par Seat.

Nouvelle marque, CUPRA
La marque catalane se dote donc d’un logo de couleur cuivrée accompagnant la typographie déjà connue des amoureux des modèles Seat badgés Cupra. Ce logo d’ailleurs, est censé évoquer les civilisations tribales et refléter les valeurs de la marque. En tant qu’ancien graphiste, je suis plutôt bon public quand il s’agit d’une nouvelle identité graphique. Mais là, très franchement, non ça ne m’évoque pas grand chose. Je suis curieux de savoir ce que vous, vous y voyez dans ce logo ?

Les modèles au lancement de Cupra

Un Cupra Ateca pour démarrer

Cupra Ateca - Papa Pressé

La marque Cupra se lance donc à l’assaut du marché avec un SUV, l’Ateca, revu et corrigé. Ce dernier est mu par le 2.0 TSI de 300ch vu sur la Seat Leon Cupra, avec système 4Drive et amortisseurs pilotés. Les performances de l’Ateca se veulent sportives avec un 0 à 100 en 5,4s et une vitesse de pointe de 245km/h. Difficile d’arriver en retard à l’école ou à la crèche.

Cupra Ateca - Papa Pressé

Côté design, Cupra à légèrement revu l’Ateca pour lui donner une allure plus sportive et moins SUV des familles. Les boucliers sont retravaillés et ajourés pour gaver le moteur en air frais. Les grilles de la face avant sont spécifiques à la marque, et surlignées du mot Cupra sur la partie basse. Derrière, le diffuseur et les 4 sorties d’échappement viennent appuyer l’aspect sportif de l’Ateca. A croire que chez Cupra, on a eu peur de voir le Cupra Ateca confondu avec la Seat Ateca.
Pourtant dans la circulation, c’est probablement ce qu’il se passera dans les premiers temps. En effet, la majorité des gens ne sachant pas que Cupra est désormais une entité à part, la confusion pourrait régner.

A bord du Cupra Ateca - Papa Pressé

A bord, à première vue il n’y a que peu de différences notables avec un Ateca de chez Seat. Si ce n’est les sièges baquets et le digital cockpit à la présentation spécifique qui sautent aux yeux. Et le logo sur le volant, évidemment.

Les sièges baquets du Cupra Ateca - Papa Pressé

La Cupra Ibiza arrive

Cupra Ibiza - papa pressé

De la même manière que pour l’Ateca, Cupra rhabille l’Ibiza pour lui donner un look sportif et rajoute sa griffe au passage. Côté motorisation, on le saura la semaine prochaine au Salon de Genève mais on peut parier sur au moins 200 ch. Comme sa cousine germanique, la Polo GTI.

Une Seat Leon Cupra R

Seat Leon Cupra R en version break ST

Et oui, le break ST pour papas pressés fait de la résistance et porte encore le blason de Seat.
Pourtant, elle arbore des pièces de carrosserie en carbone et des éléments avec la même couleur cuivrée que chez Cupra. Et le tableau est complet si l’on ajoute son 2.0 TSI de 300 ch, ses quatre roues motrices 4Drive et ses freins prévus pour une utilisation sportive.

Elle à tout d’une Cupra Leon mais reste une Seat Leon Cupra. Confusion, c’est probablement le mot le plus adapté pour le positionnement de ce modèle.

La vente se fait en concession Seat

Autre point qui pourrait semer la confusion, les lieux de vente de Cupra. La « jeune » marque ibérique doit s’implanter dans un certain nombre de concession Seat en Europe, à la manière d’un corner de vente dédié. L’idée n’est pas mauvaise en soi et peu onéreuse à mettre en place mais est-ce idéal ?
Quid alors de l’emplacement d’une Seat Leon Cupra R en concession ? C’est une Seat ou une Cupra ?

Cupra, une marque vraiment indépendante au final ?

Cupra prends totalement appui sur Seat pour prendre son envol, mais prends le risque de brouiller le message. Il est certes plus simple de lancer une nouvelle marque avec l’aide de modèles connus mais pas moins casse-gueule. D’autant plus que la marque se veut indépendante, à la manière d’un Polestar pour Volvo. La différence avec Polestar, c’est que cette dernière propose un véhicule qui n’existe pas chez Volvo, et ça même si il empreinte de nombreux éléments du constructeur suédois.

Seul le temps nous dira si Cupra est réellement indépendant, avec peut-être des modèles exclusifs. C’est tout le mal que je leur souhaite, mais en attendant le positionnement de la marque reste confus.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.