MX5 RF

Mazda MX5 RF ou la machine à sourire

J’ai enfin eu la chance d’essayer une MX5 ND, une version RF qui plus est ! L’essai s’est déroulé sur Auch, par l’intermédiaire de la concession 2B Autos (que je vous recommande). Et avec la banane au volant pour moi, amoureux de Mazda (et qui veut absolument avoir une Miata un de ces jours).
Lorsque j’avais fait la vidéo ci-dessous, je vous avais dit que vous entendriez parler de nouveau de cette concession. C’est chose faîte avec cet essai de la MX5 RF, en Eternal Blue, et avec le 1.5l SkyActiv-G et ses 132ch (152Nm).

La Miata en quelques mots, c’est tout simplement LA référence des roadsters depuis 30 ans maintenant. L’histoire a débuté à la fin des années 80 avec la NA et ses phares pop-ups. Suivi ensuite des MX5 NB, NC et enfin la ND. Cette dernière existe en différentes déclinaison : la MX5 RF ou la MX5 ST.
Le sigle ST, pour Soft Top, correspond à la version cabriolet classique. Quant à la version RF, pour Retractable Fastback, elle se rapproche plus d’une sorte de coupé avec un targa électrique. Oui, ça peut faire hurler les puristes de la Miata. Néanmoins, la ligne de cette Mazda était déjà très réussie en Soft Top (ou ST pour les intimes donc), la version RF est, à mes yeux, sublime. 

Design de la MX5 RF

MX5 ND Eternal Blue
MX5 ND Eternal Blue devan le château de Saint-Cricq

Comme je vous le disais, je la trouve vraiment sublime, donc je suis loin d’être objectif concernant le design. Toujours est-il que cette Miata respecte bien l’héritage de ses aînées avec un gabarit plutôt contenu. Elle fait 3,91m de long pour 1,73m de large et 1,23m de haut (pour la version RF), quand une MX5 NA fait 3,97m pour 1,68m de long et 1,24m de haut.

La face avant est agressive à souhait, sans être outrancière pour autant. La firme nipponne à su garder la simplicité des lignes sur toutes les générations de Miata. Cela réussit plutôt bien à la ND, avec son long capot, bombé au-dessus des passages de roues. Capot qui vous paraît encore plus long une fois au volant.
De profil, la ligne du capot semble filer droit vers l’arrière.

Profil MX5 RF

Et quel arrière ! Les feux arrière ont évolué, rendant à la ND un aspect plus trapu. Oui, je vous avais prévenu, je ne suis absolument pas objectif concernant Mazda, et surtout ce roadster.

MX5 Mazda Auch

Montons Descendons à bord de la MX5 RF

A bord de la MX5 RF

À bord, l’aspect est résolument sportif et on y est plutôt à l’aise, surtout une fois derrière le volant. La planche de bord présente bien, quoique assez conventionnelle. Le haut des portières couleurs carrosserie ajoutent encore du dynamisme. 

Compteur MX5 RF
Derrière le volant, les trois compteurs sont cerclés d’alu. Le compteur de droite vous donne la vitesse et au centre trône le compte-tours. Enfin, le compteur de gauche, renferme un écran donnant diverses infos comme le kilométrage, le niveau d’essence ou encore la température de l’eau. Au centre de la planche trône une tablette d’infotainement. Je n’ai absolument pas exploré cette partie, néanmoins je trouve dommage qu’elle ne soit pas rétractable à l’arrêt. En soit, ça ne change rien, l’intérieur de la MX5 est vraiment beau.

Pour décapoter, rien de plus simple, il suffit de presser le bouton dédié sur la console centrale, et hop on a les cheveux au vent.
Face au passager, pas de boîte à gants. Il faudra faire avec un petit compartiment entre les deux sièges. En parlant du passager, et c’est une partie qui en intéressera quelques-uns, l’airbag est désactivable et le siège dispose de fixations isofix. Oui, vous pourrez monter un siège auto sans aucun problème dans cette Miata. Pratique pour aller à la crèche ou l’école non ? Une très bonne excuse (de plus) pour rouler avec une MX5 RF au quotidien !

MX5 isofix

Évidemment, cette MX5 ne pourra pas être une voiture unique pour toute la famille. Côté coffre, avec 130 litres il sera délicat d’y caser une poussette, à moins d’avoir une Pockit.

Coffre mazda MX5

On va faire un tour ?

Comme je le disais plus haut, la MX5 prêtée par 2B Autos était dotée du 1.5l SkyActiv-G de 132ch et 152 Nm.

MX5 RF

Au démarrage, la sonorité du 1500 est plutôt agréable et flatteuse. Pour les premiers mètres, on sent que la Miata est légère et réactive. La position de conduite très basse accentue l’impression de vitesse. De fait, rouler à 80 km/h reste sympathique, pour peu que la route serpente un peu. Avec d’autres véhicules, on s’ennuierait très certainement, alors que là, j’ai eu le sourire tout du long. La  vitesse permet de cruiser tranquillement à 80km/h. La boîte 6 se révèle très agréable à l’usage, une habitude chez Mazda. 

Plus haut dans les tours, le 1.5l se révèle un peu plus rageur et capable de chanter jusqu’à 7500 tours si l’envie vous prend. Un régal en somme, bien qu’on se prenne bien plus facilement à cruiser qu’à aller rouler dans les tours. Notez d’ailleurs que par temps frais, le combo chauffage et la partie arrière de la RF permettent de rouler top down sans souffrir trop du froid. Et si vous avez le fessier pas assez réchauffé, vous pourrez toujours mettre les sièges chauffants en route.

Bref, je concluerais cet essai par la phrase de Colin Chapman “light is right”. La MX5 RF, quoique plus lourde que la ST de 10 kg, se prête volontiers à cet adage. C’est une auto à vous refiler le sourire un lundi matin par temps de pluie.
Je tiens à remercier encore une fois la concession Mazda auscitaine, 2B Autos, pour leur accueil et le prêt de cette MX5 RF.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.