Semi Slicks interdit

Pneus semi-slicks : Plus de fabrication pour les classes F et G

Les pneus semi-slick, pour répondre à une réglementation européenne, vont être interdits à la vente dès le 1er Novembre prochain.

EDIT du 30/10/18 : Je tiens à clarifier la situation, et plutôt que de le faire en douce, je joue carte sur table avec vous.
Les pneus des classes F et G, dont les semi-slicks, ne pourront plus être fabriqués à partir de jeudi prochain (soit le 01/11/18). Toutefois, leur vente reste possible jusqu’à épuisement des stocks ou jusqu’en 2021 au plus tard. Comme Pierre des Flous du Volant me l’a fait remarquer en commentaire, cela laisse largement le temps aux manufacturiers de faire évoluer leurs gommes.

En effet, une directive européenne de 2009 (Règlement CE N° 661/2009) obligeait les fabricants de pneumatiques à étiqueter les pneus de A à G dès 2014. Aussi, elle prévoyait déjà l’interdiction de vente en Europe pour le 1er Novembre 2018 des pneus TC4 de catégorie F et G. Et devinez quels pneus retrouve-t-on dans cette catégorie ?

Les pneus semi-slicks interdit à la vente en Europe

Les pneus semi-slicks seront interdits, pour la grande majorité (celle classé F et G donc), à la vente dès le 1er Novembre 2018. Cette nouvelle norme vise à réduire la consommation de carburant avec l’étiquetage. En faveur, bien entendu, de pneus plus écologiques et moins gourmands en carburant.
Voila donc tout un pan du marché de pneumatiques qui ne pourra plus être vendu dès ce jeudi. Encore une fois, l’écologie à bon dos.

Ce sont donc tous les pistards, occasionnels comme les plus enragés ou encore les compétiteurs, qui vont devoir se débrouiller avec la réglementation. On interdit des pneus vus comme peu écologiques puisqu’ils adhèrent bien mieux à la route, et de fait favorisent la consommation d’essence. Et aussi de CO2… oui encore lui. Donc sous ce prétexte on interdit des pneus qui ne circulent que rarement au quotidien. L’impact des rares personnes, ou des gens assez fous, à rouler en semi-slick  avec leurs daily est probablement minime.

Quoiqu’il en soit, j’espère que vous avez prévus d’acheter votre stock de semi-slicks si vous en avez l’utilité. Sinon, il faudra vous rabattre sur les pneus semi-slicks de catégorie E. Pas sur que tous les passionnés y trouvent leur compte, d’autant plus que ces pneus sont en général plus chers.

L’exception des pneus « pro » ou de re-fabrication

La directive européenne prévoit aussi d’interdire les pneus de camionnettes de catégorie E. A condition que leurs coefficient de roulement soit supérieur à 9.

Néanmoins, une partie des pneus dit « professionnels tout-terrains » seront exemptés de cette interdiction. Ainsi que les pneus destinés à des véhicules de collection, ou non, immatriculés avant 1990. Toutefois le règlement précis que qu’ils doivent être produits en « très petites quantités ».

En conclusion, on tape encore sur l’automobile « passion » sous couvert d’écologie. Et quelque chose me dit que ce n’est pas fini.

2 commentaires

  1. Juste quelques petites corrections, la directive européenne interdit la FABRICATION de pneus de catégorie F et G au premier novembre. La vente est autorisée jusqu’en 2021, ce qui laisse largement le temps aux manufacturiers (qui avaient déjà l’information, ceci dit) de se mettre en conformité.

    Et en ce qui concerne les semi-slicks, ne m’en veux pas, mais il s’agit d’accessoires de loisir, et non d’une nécessité, donc un prix supérieur a un pneu de tourisme ne me dérange pas plus que cela.

    J’entends bien que l’atmosphère est actuellement autophobe, mais ne sombrons pas dans la victimisation a outrance, ça nous dessert plus qu’autre chose.

    1. Oui il s’agit en effet de la date de fabrication, avec un délai pour l’écoulement des stocks. C’était clair dans ma tête, mais à priori ça ne ressort pas dans l’article.
      Je vais corriger ça avec un edit dans la journée.

      Je te rejoins sur le fait que ce type de pneus soit un accessoire de loisir. Néanmoins, je trouve dommage de voir les prix augmenter encore un peu plus pour une mesure se voulant écologique mais dont l’impact me semble plus que minime.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.