Secma, le petit constructeur de fun oublié

Secma, c’est le petit constructeur auquel on ne pense pas toujours et qui pourtant sort des véhicules plaisirs plutôt sympathiques : les F16 et F16 Turbo. Et désormais une version électrique, avec la Fun Elec.

Je ne vais pas m’en cacher, j’avais oublié Secma et ses roadsters décalés. Il faut dire que le style coincé entre le buggy et le roadster n’est pas tout à fait ma tasse de thé. C’est un communiqué de presse reçu en début de semaine qui m’a incité à me repencher sur ce petit constructeur français. Et j’ai été agréablement surpris.

L’histoire de SECMA 

La société SECMA, pour Société d’Étude et de Construction de Mécanique Automobile, à vu le jour en 95 à Aniche dans le Nord. SECMA fabrique depuis une dizaine d’années des véhicules en petite série : pour les administrations ou encore des voitures sans permis. Mais SECMA est surtout connu pour ses véhicules orienté plaisir automobiles comme les F16, F16 Turbo ou Fun Buggy.

Il faut savoir que si la société nordiste se fournit en moteur chez Renault ou Peugeot, l’ensemble des véhicules sont fait maison. Du design à l’assemblage, SECMA réalise ses voitures dans son usine d’Aniche. 

Bref, revenons à nos moutons, ou plutôt la gamme Secma.

Secma, des roadsters homologués WLTP

Secma, comme tous les constructeurs, ne peut faire l’impasse sur les normes euro et le WLTP. Les versions F16 et Fun Buggy, équipés d’un moteur 1.6 d’origine Renault (16s 105ch) passent donc les tests WLTP Euro 6.3. Il en va de même pour la version F16 Turbo, qui emprunte à Peugeot son THP, fort de 225ch. Les grincheux diront que c’est pas fou question puissante. Mais ils oublient le détail important : le F16 Turbo ne pèse que 660 kg ! Le F16 et le Fun Buggy pèsent 100 kg de moins (560kg). 

Le poids étant un des critères pris en compte dans le cycle d’homologation WLTP, la gamme de roadsters Secma s’en sort sans mal. Le F16 et le Fun Buggy écopent de 150€ de malus cette année. Le F16 Turbo lui, n’a absolument aucun malus avec ses 132g de CO² émis.

Comptez environ 20 000€ pour un F16 et 34 000€ pour un F16 Turbo en neuf. En occasion, les prix seront évidemment plus doux.

Fun Elec, pour se faire plaisir en électrique

Vu que l’ère du temps est à l’électrique, Secma à décidé de sortir une version électrique de son Fun Buggy : le Fun Elec. Cette déclinaison électrique pèse seulement 350kg et propose deux versions de puissance : 6kW (45 km/h) et 15kW (80km/h), pour 350 Nm de couple. Pas dégueulasse du tout pour un engin de 350 kg ! Les deux batteries alimentent deux moteurs électriques placés dans les roues arrières et offrent une autonomie d’une centaine de kilomètres.

Notez que la version 6kW est donc accessible sans permis, dès 14 ans. Donc pour vos ados, ou après un excès de vitesse et un retrait de permis, à vous de voir !

 

En somme, Secma propose des voitures plaisir légères et suffisamment puissantes pour s’éclater avec. Ce sont bien évidemment plutôt des véhicules du week-end que des dailys.

Dans tous les cas, c’est une initiative plutôt bienvenue à une époque où les voitures de grandes séries orientées plaisir deviennent difficilement accessible financièrement. Certes, il existe des exceptions comme la MX-5, mais cela reste assez rare.  

Pour finir, si vous possédez une Secma en région toulousaine, je l’essayerai avec plaisir !

 

2 commentaires

  1. Bonjour,
    je suis distributeur Secma sur Toulouse, Aussonne très précisément, si vous avez besoin je suis a votre disposition pour un essai et discuté de l’engin.
    j’ai un F16 atmo en démo et j’ai un client qui a un Buggy, je pense qu’il y a un truc a faire avec les deux véhicules.
    si vous avez besoin, vous pouvez me contacter au 0614566647
    bonne journée
    Benoit

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.