Volvo va brider ses auto à 180

Volvo va brider ses modèles à 180 km/h : est-ce la fin du plaisir auto ?

Volvo prévoit une bride a 180km/h sur ses véhicules en 2020. Est-ce que cela signe la fin du plaisir automobile ? Et par extension du plaisir de conduite ?

Certains de nos politiques et Chantal en rêvaient. Et Volvo va réaliser leur plus beaux rêves en limitant, dès 2020, la vitesse de ses véhicules a 180km/h.

Des Volvo limitées a 180km/h

Volvo avait annoncé un grand plan, nommé “Vision 2020”, qui prévoyait de faire tomber a zéro les morts et les blessés graves à bord d’une Volvo neuve. Cette limite de 180 km/h fait donc partie de ce plan. Et a quelques jours du Salon de Genève, il est fort probable que le constructeur Suédois annonce d’autres mesures de sécurité routière. Ces mesures risquent elles aussi de faire débat.

Et le plaisir auto alors ?

En creux, se pose alors la question du plaisir automobile avec des voitures, puissantes ou non, mais bridées de toutes parts.

Surtout que cet objectif zéro morts me semble tout aussi utopique que l’objectif zéro morts de notre sécurité routière. Je me doute bien qu’il s’agît plus d’un effet d’annonce pour insister sur les efforts de Volvo en matière de sécurité routière. Néanmoins cet objectif très précis et radical induit des brides de plus radicales elles aussi.

Exit donc le plaisir de conduire ?

La réponse n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. De nombreuses voitures sont capables de donner du plaisir, même sans être puissantes ou sans avoir besoin de rouler fort. Je pense bien évidemment à la MX5 mais pas seulement. L’essence du plaisir de conduire, pour moi, ne se résume absolument pas à une pointe à haute vitesse en ligne droite. Bien au contraire même. Je suis plutôt friand de routes sinueuses, même a basse vitesse. Bien plus que des 400m DA ou des “reprises” sur autoroute.

Néanmoins, les pistards et les rouleurs d’autobahn trouveront à y redire concernant cette bride. Il faudra trouver des astuces pour l’outrepasser. Et ça, même pour une journée piste occasionnelle. Mais quid de la légalité d’une telle opération, et par extension de la validité des assurances après cette modification ? Je doute fort que les assureurs apprécient la blague, et les assurés derrière non plus. Reste alors une éventuelle option pour activer un mode circuit qui ferait sauter temporairement la bride. Pourquoi pas, mais je ne serais guère étonné qu’une telle option nécessite de passer en concession, moyennant finances. Encore des contraintes en somme.

Je suis d’accord avec l’idée que la sécurité des usagers de la route est primordiale. Mais je ne suis pas sûr que ce type de limitation soit vraiment pertinente. D’autant plus que si l’on jette un œil aux diverses statistiques, de manière globale on meurt moins sur autoroute où l’on roule pourtant plus vite. En revanche, un éthylotest anti-démarrage serait bien plus utile et permettrait très certainement de sauver des vies. Même si ce type de mesure me semble un peu infantilisante et envahissante.

Et vous, quel est votre avis sur cette mesure ?

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.