Le matraquage fiscal dès janvier 2018

Au premier janvier 2018 commencera le matraquage fiscal vu en grand par nos politiques. Augmentations des taxes en tout genre, augmentation du prix de l’essence et du gasoil, arrivée d’une nouvelle taxe sur les véhicules d’occasions, etc. En somme l’automobile aura la gueule de bois. Mais à la différence d’une gueule de bois où il suffit d’attendre quelques heures à quelques jours pour aller mieux, l’automobile continuera d’avoir mal à la tête.
Bref, voici un rappel de ce qui nous attends tous en janvier prochain (dans quelques jours donc).

Taxe sur les véhicules d’occasions

Jusque là plutôt épargnée par les taxes farfelues, les voitures d’occasions vont s’en manger une belle. Et si j’en parle à nouveau sur Papas Pressés (voir ici pour la fois précédente) c’est surtout que cette taxe vise les véhicules de plus de 10cv fiscaux et elle tombera le 1er Janvier. Donc une bonne majorité de caisse qui nous intéressent vous et moi se fait plomber dès l’an prochain.
Cette taxe, comprise entre 100 et 1000€, aura un abattement de 10% par an. Si vous souhaitez éviter cette taxe, achetez une sportive d’avant 2008.

Plus de 36cv? Hop, une autre taxe !

Ah oui par contre, restez sous les 36cv fiscaux ! Pourquoi ?
Tout simplement parce que vous vous prendriez une autre taxe, allant jusqu’à 8000€ cette fois. Ou du moins, prévoyez une ligne « taxes » dans votre budget. Et pensez à envoyer un petit mot à votre député et au sénateur local, qui n’ont rien trouvé de mieux que cette mesure pour limiter les effets de la suppression de l’ISF.

Malus écologique toujours basé sur le C02

Comme depuis quelques années maintenant, un nouveau barème de malus écologique est mis en place. 2018 n’y échappera pas et cette année encore, le malus est basé sur le C0². C’est bien sûr, tout à fait logique de baser un malus sur le seul critère du C0² émis… ce qui favorise les motorisations diesel. Surtout quand on veut diminuer la proportion de véhicules diesel dans le pays. Mais on n’est plus à une contradiction près ces temps-ci.
Donc pour cette nouvelle année, le barème démarre a 120g de C0² par kilomètre (contre 127 en 2017) et les prix démarrent à 50€. Comptez 2300€ pour 150g de C0² et 10 500€ au delà de 190g.

Prime à la casse mal foutue

Les précédentes primes à la casses ont eu tendances à faire broyer des voitures anciennes mais en bon état plutôt que des merguez. Ce coup-ci le tir est, à priori, corrigé. En effet, pour bénéficier de cette prime à la casse les conditions sont bien plus strictes. Il faut se débarrasser d’une voiture essence d’avant 97 ou d’un diesel d’avant 2001. Et uniquement si vous comptez acquérir une voiture qui émet moins de 130g de CO²/km et dont la vignette Crit’Air va de 0 a 2.
On vous donnera pour ce geste écologique (ou pas) entre 500 et 1000€, voire 2000€ si vous n’êtes pas imposable. Et 2500€ si vous achetez une électrique.
Les sommes me semblent dérisoires par rapport au prix d’une voiture neuve. C’est comme si elles n’étaient là que pour l’effet d’annonce, histoire que l’état ne débourse pas trop d’argent quand même. Encore plus quand il s’agit de donner 2000€ a des gens non imposables pour acheter une voiture neuve. Quand on est non-imposable, en général acheter du neuf est souvent exclus voire impossible.

Hausse du prix de l’essence

Allez faire le plein avant dimanche, sinon lundi ce sera 3,84 centimes d’euros par litres de sans-plomb en plus. Et 7,6 centimes d’euros supplémentaire par litre pour le gasoil.
Si vous rouliez à l’essence, ce sera douloureux comme chaque année mais probablement moins que pour les proprio de mazouts.
Et réjouissez vous, si les prix augmentent c’est pour votre bien, c’est de l’écologie ! C’est pour vous inciter à moins polluer parait-il.

Les autres mesures douloureuses de 2018 ?

Quoi ? Ça ne vous suffisait pas ? Vous en voulez plus ?
Allez hop, augmentation des tarifs de péage autoroutiers jusqu’à 2% en février. Encore ? Dès le mois de Mai le nouveau contrôle technique entre en vigueur. Plus long et probablement plus strict, il coutera plus cher aussi.
Plus ? Les sociétés privées qui font rouler les radars mobiles mobiles entrent en action, et leur travail devrait s’étendre sur tout le pays au fur et à mesure. Souriez, vous êtes flashés.
Ah, et le petit cadeau bonus, ce serait les routes nationales a 80 sur tout le territoire. Mais on ne le saura qu’à la mi-Janvier. Spoiler (ou divulgachis en français) : rêvez pas, ça finira par arriver.

Pour conclure

Berceau de l’automobile, la France a transformé cette dernière en source de recette inépuisable sous diverses raisons. Qu’il s’agisse de sécurité routière ou dernièrement d’écologie, qui sont de bonnes intentions au départ, nous sommes dans une ère du greenwashing et du sécuritaire à tout va. Hélas, comme le dit l’adage, l’enfer est pavé de bonnes intentions et nous croulons dessous petit à petit.

Bonne année 2018 tout de même.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.