Bonne année 2021 à toutes et à tous !

Bonne année 2021 à toutes et à tous !

Comme chaque année, je profite du nouvel an pour regarder et débriefer ce qu’il s’est passé durant l’année passée, pour le blog et moi-même. Vous vous en doutez sûrement, l’année 2020 a été chargée mais pas totalement comme je l’espérais.

Pour commencer cette année 2021 tout de même, je vous souhaite le plus simple : une bonne santé, et un impact moindre du covid dans vos vies (mentalement, économiquement, etc).

2020, une année… folle

Ce n’était peut être pas une si mauvaise idée, début 2020, d’éviter les résolutions en tout genre et de fixer des objectifs fous. Le covid (oui, je dit « le » et non « la covid », kestuvafair ?) est venu foutre un sacré bordel chez tout le monde, pour une année folle. Et ce, dans tous les sens du terme.

Si pour certains le confinement a été source de créativité, de positivité et j’en passe, pour ma part ça m’a épuisé. En effet, le premier confinement a mis mes nerfs à rude épreuve. Bien que je sois en télétravail 4 jours sur 5 depuis bientôt 4 ans, me retrouver totalement enfermé à la maison a bosser tout en faisant école à la maison fut une épreuve physique et mentale (même en essayant de se relayer au max avec ma femme). Il faut dire qu’habituellement, il n’y a que le chat pour venir me déranger. 

Toutefois, je ne mets pas cet épuisement que sur le compte du confinement. Les violences conjugales qu’a subi ma sœur de 2019 jusque début 2020 ont contribué à cette fatigue mentale.

Ma soeur, victime de violences conjugales

À défaut de n’avoir écrit un article sur cette histoire de violence conjugales, je vous laisse consulter le thread twitter ci-dessous qui résume l’affaire de ma sœur, aide-soignante et victimes de violences conjugales psychologiques :

Toujours est-il que l’ex violent à été mis en garde à vue mi-janvier 2020 et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de contact, sur décision de la procureure, jusqu’au procès. Le procès était fixé au 26 avril, et comme il y à 2 enfants dans cette histoire, avec ma femme nous avons fait l’intermédiaire entre ma sœur et ce type. Autant vous dire que déjà en 2019 c’était pas simple de ne pas s’énerver et péter les plombs. Alors en version 2020, avec la fatigue, le confinement et ce type… j’ai cru devenir fou. Je vous passe les détails, mais les moindres échanges SMS prenaient des heures avec cette personne. Pratique quand tu es confiné et que tu dois gérer le boulot, un petit Jules qui voulait apprendre plein de trucs et en plus expliquer 36 fois les mêmes choses à un type qui ne comprends jamais rien (ou pense à son confort avant ses gosses, etc…). Beaucoup d’énergie dépensée pour pas grand chose.

Bref, le moral était moyen en avril, et vous l’aurez remarqué sur le blog et les réseaux sociaux, j’étais plutôt absent pendant cette période.

Surtout qu’avec le confinement, le procès s’est retrouvé reporté au 13 octobre. Un gros coup dur à gérer pour ma sœur avant tout. Mais aussi pour ma femme et moi, puisque nous avons dû continuer à jouer le rôle d’intermédiaires…

Après le confinement…

Au mois de mai, je me suis demandé quelques fois si je ne devais pas simplement arrêter Papas Pressés. Ce qui était autrefois une bulle d’oxygène me pesait, du moins ma culpabilité de ne rien écrire me pesait. Toute mon énergie était pompée par l’histoire de ma sœur. De fait, le soir au lieu d’écrire je préférais me détendre (en jouant, en bouquinant, …). J’ai réussi à me remettre à écrire pour moi et pour Papas Pressés (et non pas seulement dans le cadre de mon travail) avec l’article sur ma Honda Civic. Toutefois, je suis resté moins assidu que les années précédentes avec 19 articles en 2020 (contre 35 en 2019). Mais a priori, ça ne vous a pas dérangés puisque le nombre de visiteurs a légèrement augmenté, tout comme le nombre de pages vues. Alors merci à tous pour votre fidélité !

Il semblerait qu’un de mes premiers articles ait encore beaucoup de succès : celui sur la conduite en Sicile ! Ça me fait plaisir, et je pensais réitérer ce type d’article en 2020, sur une autre destination, mais c’était avant la pandémie. Effectivement, on se prévoyait un road-trip en famille au Québec pour… les vacances d’octobre 2020. Ce sera pour plus tard, mais j’ai déjà pas mal d’idées pour les articles sur ce road-trip !

Les essais 2020 sur Papas Pressés

Du côté des essais 2020 sur le blog, le covid à aussi tout bousculé. Je me souviens qu’en Janvier, je demandais à Honda France les conditions pour faire un essai en parc presse. J’avais dans l’idée de comparer la Civic actuelle avec la mienne notamment. Ce n’est que partie remise (mais quand, ça reste une grande inconnue). J’avais aussi discuté avec quelques lecteurs pour éventuellement essayer leurs voitures, mais entre le covid et l’histoire de ma sœur, j’ai complètement loupé le coche.

En attendant, vous avez pu lire ici l’essai du CX5, d’une Audi A3 Sportback, et de ma Honda. Si vous êtes allez faire un tour sur Youtube, vous m’aurez vu “essayer” la moto Injusa de mon fils, ou encore le suv électrique de chez Mazda, le MX-30.

Si vous me suivez sur Instagram, vous aurez remarqué que si je ne poste pas régulièrement dans le feed, je suis un peu plus présent en stories. Abonnez-vous, comme le blog, c’est gratuit !

Papas Pressés en 2021 ?

Face à l’incertitude de l’année qui vient, je vais m’abstenir de vous dire que je ferais ceci ou cela. Comme en 2020, je vais continuer à me focaliser sur la qualité de mes articles et laisser les “petites” news sur Instagram ou Facebook. Pour le reste, on verra bien quelles surprises nous offre cette nouvelle année !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.