Fiat 500 à Palerme, Sicile

La conduite en Sicile et les routes siciliennes

Voici un petit article, un poil hors-sujet, sur les routes siciliennes. Nous avions choisi, avec madame, la Sicile pour y faire notre voyage de noce. Ayant loué une voiture (une Polo 1.2 TSI 90) et arpenté les routes de la Sicile dite africaine, j’ai envie de vous en parler un peu.

Les routes en Sicile sont belles mais mauvaises

C’est un constat sans appel. Les routes siciliennes traversent des paysages assez jolis, pour ne pas dire magnifiques. Cette île montagneuse vous fait conduire aussi bien au bord de l’eau qu’à flanc de montagne, parfois les deux en même temps. Le plus souvent, c’est sur des routes plus ou moins sinueuses que rectilignes. Un plaisir à conduire en somme. Si seulement le bitume était en bon état de partout.

Quelque part entre San Vito Lo Capo et Trapani, sur une aire de repos
Quelque part entre San Vito Lo Capo et Trapani, sur une aire de repos

Un état des routes très variable

Hélas en Sicile les routes sont faites de vagues. Mais aussi de rapiècements en tout genre et d’époques différentes, et les nids de poules sont légion. Les routes siciliennes peuvent même être convexe ou même concave dans certains endroits.  Vous l’aurez compris, c’est la surprise au fur et à mesure que vous avancez.

La route de Scopello, en Sicile

Avec un peu de chance vous tombez sur des portions en bon état ou récemment refaites, sauf les lignes au sol. En général c’est à ce moment qu’un panneau vient gentiment vous rappeler la limitation de vitesse (plutôt basse par rapport à la France).

Une portion d'autoroute sicilienne refaite
Une portion d’autoroute sicilienne refaite, sans lignes au sol

A vous de voir alors si vous choisissez le code de la route en vigueur en Sicile ou le code de la route des siciliens.

Le code de la route à la sicilienne

Si je devais résumer l’usage du code de la route en sicile… ça permet de décorer le bord des routes !
Du point de vue technique, le code de la route est assez proche du nôtre : limitations de vitesses, priorités a droites, panneaux directionnels, etc. Il semble qu’il y ait une obligation d’allumer ses feux de croisement jour et nuit aussi. Les voitures de location sont équipées pour en tout cas.
La seule différence notable à peine sorti de l’aéroport, c’est la couleur verte qui est utilisée pour l’autoroute et bleue pour les nationales. Voila pour la partie théorique. Celle que je connaissais, avant de m’engager à la nuit tombante avec cette Polo sur l’autoroute sicilienne en direction de Scopello.
Je me suis remémoré à cet instant là les articles que j’avais lu sur la conduite des siciliens. La plupart mentionnant qu’ils conduisent comme des fous.

Comme des fous, vraiment ?

Au premier abord on pourrait le penser, les siciliens doublent en toutes circonstances. Et pas toujours par la gauche. Ils doublent surtout dès qu’ils estiment qu’ils peuvent le faire, quelle que soit la signalisation en place. Pourtant les panneaux signalant l’interdiction de doubler et autres lignes blanches continue sont visibles jour et nuit. Enfin… quand les lignes sont dessinées.

Sur cette photo extraite d’une vidéo, on aperçoit une Giulietta en train de doubler un PL et une voiture, sur une route qui n’est pas vraiment prévue pour. D’autant plus qu’un panneau annonce l’interdiction de doubler un peu avant. Tout va bien !

Si vous respectez les limitations de vitesses affichées (en déco donc), attendez-vous à être doublés très souvent, et par tous types de véhicules. Et non ce n’est pas tout le temps des allemandes 😉
J’ai arrêté de compter les Punto et autres Fiat qui m’ont doublé, Multipla compris (oui oui…), que ce soit sur autoroute ou sur nationale. Les voitures de Police doublent aussi, sans pour autant avoir les gyrophares, ou même le clignotant.

Le plus insolite aura été de se faire doubler de nuit par un bus sur l’autoroute en revenant d’Agrigente. C’est la première fois qu’un bus me double. Je roulais pourtant à 90 (au compteur) pour une limitation a 80. Il faut un début à tout !

On prend vite le pli, et soit on se colle bien à droite dans sa voie, soit on double. Et pourquoi se coller bien à droite dans sa voie me direz-vous ? Parce que les siciliens doublent en roulant plus ou moins au milieu de la route, et non sur la voie de gauche comme on pourrait le faire en France. Au début ça surprend, mais on s’y fait vite.

Et en ville ?

Là c’est un casse-tête que j’ai peu expérimenté, mais suffisamment pour me convaincre d’éviter d’y aller. On a été à Palerme, et… c’était une drôle d’expérience !

Venant de  Scopello, l’autoroute débouche à Palerme sur une sorte de grand boulevard en 2×3 voies qu’on pourrait presque assimiler à une portion de périphérique. Je vous dis 2×3 voies, mais on est en Sicile. Vous pouvez très bien vous retrouver à 5 de front par endroit sans que ça ne choque personne. Ou de vous retrouver dans un bouchon créé de toutes pièces par deux automobilistes qui sortent de leurs voitures pour en venir au main.

Palerme

Une fois sortis de là, Waze nous a permis d’éviter les bouchons et les ZTL, ou du moins en partie. Les feux rouge sont plutôt respectés, sauf par les scooters (sans casque et à plusieurs hein) peut-être. Les stop font office de cédez-le-passage, ou pas. C’est un peu au premier qui arrivera à passer en fait. Les priorités à droite sont soumises à la même règle évidemment.
J’aurais eu tout de même le plaisir de goûter à un carrefour sans feu ni signalisation quelconque. Carrefour où chaque voie essayait de forcer le passage. Je ne cache pas que je n’était pas très serein avec ma voiture de location, surtout quand on voit l’état de la plupart des voitures en Sicile.

Une Cinquecento Sporting
Cette Cinquecento Sporting présente plutôt bien de 3/4 arrière, moins de 3/4 avant !

Le paysage automobile en Sicile

Je ne pourrais me prononcer pour l’ensemble de la Sicile, je n’ai sillonné que la partie Ouest. Dessinez sur une carte un triangle qui ferai Palerme – Trapani – Agrigente en gros. Toutes marques confondues, on voit beaucoup de citadine ou petite citadines et des compactes. J’ai quand même pu voir des berlines, des breaks ou des SUV mais ça m’a semblé moins courant.

Comme je le disais plus haut, j’ai croisé énormément de Fiat, majoritairement des Panda et des Punto, quelques Multipla et autre Grande Punto. On croise aussi des 500, et j’ai même pu apercevoir une Abarth 595 ou encore une Abarth 124 Spyder. On croise aussi de temps à autre de « vieilles » Fiat 500.

Fiat 124 Spyder Abarth

Fiat 500 à Palerme, Sicile
Autre marque italienne très présente, Alfa Roméo. Il s’agit souvent de 147 ou de Mito. À l’approche des villes on tombe plus régulièrement sur des Giuletta ou même des Giulia.
Nous avons même croisé un rassemblement de Ferrari en nous rendant à Agrigente.

Pour les marques étrangères, on y croise des Audi, des BMW, des Porsche (Macan et Cayenne en général), des Peugeot, des Renault ou encore des Citroën, etc. Un peu comme en France en fait.
Les seules marques qui ne sont pas vendues en France (à ma connaissance) que j’ai vues étaient Tata et Great Wall.

Les véhicules parfaits pour les routes siciliennes

Cet article est finalement bien plus long que je ne l’avais prévu au départ. Mais voici une petite shortlist de véhicules qui me sembleraient sympas à conduire en Sicile.
Évidement la caisse idéale serait en quelque sorte un mix entre un cab/roadster et un SUV. Et avec 4 places histoire d’y caser les enfants au besoin. Mais c’est rarement des caisses très sexy… Oui oui c’est de toi qu’on parle l’Évoque Cab, et pareil pour toi le Murano CrossCabriolet.

  • Un cabriolet/roadster : Pas toujours l’idéal si l’on voyage en famille mais je dirais une MX5 ou une 124 Abarth.
  • Une berline : Je ne vais pas être très objectif mais je prendrais volontiers une Mazda 6 MPS. Juste ce qu’il faut de fermeté question suspensions. Sinon ce serait une Giulia, mais ne l’ayant pas encore testé (coucou Alfa Roméo) je ne saurais vous dire si ce serait assez confortable sur route dégradée.
  • Un SUV : Mieux vaut en prendre un avec suffisamment de puissance pour monter les côtes (en ville comme à la montagne ou… dans les parkings). Pour le coup je pense que l’Audi Q5 2l TFSI que j’avais testé à Megève (l’article est à venir) s’avérerait être un allié idéal en Sicile. Par contre dans les ruelles… il va falloir enlever les bips des radars !
  • Une citadine :  La plupart des citadines sportives ont des suspensions assez fermes, et j’ai peur qu’à la longue ce soit fatiguant. Au final, une citadine lambda comme notre Polo de location fait très bien son job. Si je devais choisir, j’attendrais la sortie de la Yaris GRMN. Pourquoi ? Parce qu’elle est jap’, testée et approuvée dans l’enfer vert, je ne peux que la choisir !

Et vous, si vous avez déjà vu les routes siciliennes, vous prendriez quoi ?

 

PS : La qualité de certaines photos est mauvaises, et pour cause, elles sont issues de vidéos prises par madame. 
Si vous êtes arrivés jusque là, vous gagnez le droit de voir la Polo ! 

La VW Polo 1.2 TSI de location, lors de l'inspection initiale
La VW Polo 1.2 TSI de location, lors de l’inspection initiale

10 commentaires

  1. Hello ! l’année dernière on est partis en Sicile mon chéri et moi, et nous avions été trèèèès choqués de la saleté de la région… Les routes, les bords de plage etc… Article très intéressant !

  2. Salut, c’est EXACTEMENT ça ! Ton article reflète très bien la réalité. Je suis allé en Sicile avec femme et enfant et voyant leur façon de conduire, je n’ai pas pris le risque de louer un véhicule, mais j’aurais peut-être du… En effet, nous avons pris des taxis et ma femme a eu la peur de sa vie !!! 🙂

    Maintenant, en lisant ton article ça me fait sourire mais sur le moment… Je n’étais pas fier ! 😉

    1. Je suis rarement à l’aise dans les taxi, j’ai l’impression de ne rien maîtriser. Et vu la circulation en sicile, et le code de la route interprété de manière personnelle par chacun, j’imagine très bien les frayeurs que vous avez pu avoir 😮

      Concernant la location de véhicule, j’ai passé des heures à chercher avant de me lancer. Il y à beaucoup d’arnaques, surtout avec les petits loueurs.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *