Belle-Île-en-Mer

Une semaine à Belle-Île-en-Mer

Ah les vacances, quel meilleur moment pour en parler que… la rentrée ! Et aujourd’hui, je vais vous parler de mes vacances à Belle-Île-en-Mer (en Bretagne donc).

À l’instar de mon article sur la Sicile voilà quelques années, je réitère l’expérience en vous parlant de notre voyage sur la fameuse île bretonne. Île surtout connue par le plus grand nombre pour la chanson éponyme de Laurent Voulzy.
Rassurez-vous, on va quand même parler automobile en plus de parler de Belle-Île !

Pourquoi passer ses vacances à Belle-Île-en-Mer ?

Port de Sauzon

C’est vrai ça, pourquoi vouloir passer ses vacances en Bretagne quand on vit dans le sud-ouest ? La réponse est plutôt simple en fait. C’est l’envie de changer d’air et d’être dépaysé qui à guidé le choix des vacances. On avait envie d’autre chose qu’à nouveau la Méditerranée, et je n’avais jamais vu la Bretagne contrairement à ma femme.

Enfin, si, je suis allé à Pornic 3 fois pour le travail. Il parait que c’est la Bretagne, mais pas trop non plus (les gens ont pas l’air d’accord entre eux sur le sujet).

Revenons à nos vacances en 2021 et le choix du lieu. On aurait pu rester sur le continent, mais comme sur Airbnb on utilise la recherche avec la carte, on est tombé sur des locations sympas sur l’île. Rien que l’idée de devoir prendre le bateau pour aller sur son lieu de vacances, ça dépayse ! Et pourquoi pas ?

On réserve donc notre logement, un petit appartement sur le port de Sauzon. Et pour se déplacer là-bas ? Au choix : avoir votre propre voiture, en louer une (j’y reviens plus bas), en scooter, à vélo ou encore en stop. Étant en famille, ce sera plus simple d’avoir notre propre voiture, je regarde donc les billets sur le site de la Compagnie Océane.

Réserver le bateau pour Belle-île-en-Mer longtemps à l’avance

Bateau de la Compagnie Oceane, le Vindilis

C’était écrit dans l’annonce Airbnb mais… J’ai traîné quelques semaines. Pas de bol, les places pour les voitures sont parties très vite, ne laissant que le samedi à 7h45 pour l’aller. Et… 5h le samedi du retour. Oups.

En effet, les ferries de la Compagnie Océane ne peuvent embarquer qu’une trentaine de véhicules, ce qui limite vite les places. Pensez donc à réserver le bateau longtemps à l’avance. Si vous y allez à pied, détendez-vous, y’a de la place pour tout le monde.

Embarquement de la voiture dans le ferry de la Compagnie Océane

Départ pour Belle-Île-en-Mer depuis Toulouse

Le départ était prévu pour mi-août et en Civic, avec une nuit d’hôtel à Nantes pour pouvoir être en forme le lendemain. Pour mettre une voiture dans le bateau, il vous faudra être à la gare maritime de Quiberon 45min avant le départ. À savoir 7h du matin dans notre cas. D’où l’idée de faire une nuit à Nantes. Sauf que…

Quelques semaines avant le départ : problème mécanique

Si vous me suivez sur Twitter et Instagram (comment ça, non ? On s’abonne !), vous avez vu passer une histoire de cardan. Oui, à quelques semaines de partir j’entends un claquement à l’avant droit… C’est le cardan selon le mécanicien du self-garage du coin. S’en est suivi un bordel monstre et des dépenses totalement inutiles, que j’ai résumé sur Twitter

Pour vous la faire courte, on m’a dit que c’était un cardan, alors qu’au final c’était les vis d’un silent-block de triangle qui étaient un poil desserrées. Mais ça, je l’ai découvert en rentrant de Bretagne, auprès d’un petit garagiste à 30min de la maison. Joie.

Au lieu de partir en Civic, on se rabat sur la Mazda2 de madame. Sous le capot, un vaillant 1.3 de 84ch avec VVT. Ça fait tout de suite moins papa pressé c’est vrai, mais c’est mieux que d’annuler les vacances et perdre de l’argent. Après, le châssis est sympa et le VVT apporte un peu de peps à la petite nippone, qui est plaisante à mener dans les virages.

Mazda2

De Quiberon à Sauzon

On est arrivé à Quiberon vers 6h30, histoire d’avoir de la marge, en passant par la Côte Sauvage. Amateurs de sinueux, ça ne peut que vous plaire !

Vue deouis le bateau à Quiberon

Sur place, on en profite pour voir des proches venus passer quelques jours dans le coin (vous avez peut-être vu passer leur Audi A3 sur le blog) avant d’embarquer la voiture sur le bateau (le Bangor dans notre cas). Environ 50 minutes plus tard, après avoir profité du soleil se levant sur la Bretagne, direction la voiture pour sortir du bateau.
Attention, seul le conducteur peut être dans la voiture, à l’embarquement comme à l’arrivée. Il faut donc récupérer vos passagers, ici ma femme et mon fils, dans la ville de Palais. De ce point de vue, c’est plutôt mal pensé : pas de zone prévue pour les voitures qui doivent attendre leurs passagers. N’espérez pas attendre tranquillement sur le port en double file, c’est trop petit pour ça.

Une fois cette étape passée, direction Sauzon. Vous pouvez passer par le centre de l’île et une route rectiligne, ou choisir la route « presque » côtière plus sinueuse. Vous devinerez aisément laquelle j’ai choisie 😀

Vue sur le port de Sauzon

Question parking, c’est une denrée rare à Sauzon. Soit vous arrivez à vous garer à proximité de votre logement, soit vous pouvez opter pour les grands parkings sur les hauteurs de Sauzon. Le plus simple serait de poser sa voiture et de ne plus y toucher du séjour, un peu comme dans toutes les villes côtières de France en somme. Mais si, comme nous, vous êtes venu pour parcourir l’île, faîtes vous à l’idée de devoir garer votre voiture (ou celle que vous avez louée), loin de votre logement.

Au passage, l’essence est plutôt chère sur l’île. Dans notre cas, le SP95 était à 1,92€ le litre. Oui, vous avez bien lu. Même sur l’autoroute c’est moins cher. Compréhensible quand on sait que le précieux liquide arrive en bateau, mais ça fait quand même un choc.

Louer une voiture à Belle-Île-en-Mer

Mazda2 à Belle-Île-en-Mer

Pas envie de prendre votre voiture, ou même juste envie de vous faire plaisir sur place ?

Vous trouverez plusieurs loueurs sur l’île, du Super U au loueur local en passant par le loueur de vans. Si louer une Clio ou même une Zoé ne vous enchante guère, vous pouvez louer toutes sortes de voitures. De l’étrange BlueSummer, la version « Méhari » de la BlueCar de Bolloré, en passant par l’ Abarth 500 cabriolet. Et si vous n’êtes que deux, pourquoi pas opter pour une de leur Secma (Extreme 500 ou Secma F16) !

J’ai vu la plupart de ces véhicules avec des stickers Locatourisle ou Drivin’Belle-île, maintenant c’est à vous de voir.

Quoi visiter à Belle-Île-en-Mer ?

Belle-Île-en-Mer regorge d’endroits tous aussi beau les uns que les autres. Bien évidemment, le port de Sauzon vaut le détour, avec le glacier-creperie l’Herminoise que je vous recommande fortement. D’ailleurs nous étions, à une fenêtre près, juste au dessus durant tout le séjour.

À Palais, l’ambiance et le shopping peuvent valoir le détour, notamment pour aller acheter des pots de caramel au beurre salé dans la boutique « La Bien Nommée ». Côté crêpes, je peux vous recommander la Touline sur le port et ses Comtéplètes (des crêpes au Comté). Même la crêpe du menu enfant est copieuse.Une crêpe bretonne au restaurant la Touline
En ce qui concerne la Citadelle Vauban, si le point de vue vaut le détour, la scénographie du musée est complètement dépassée et vieillotte. Si vous venez avec des enfants, ils risquent de s’ennuyer ferme, du moins jusqu’à ce que vous approchiez les canons sur les remparts je dirais.

Aiguilles de Port Coton

Plage à Port Coton

Du côté de Bangor, le marché peut valoir le détour. Sinon, foncez au phare de Goulphar admirer la vue a 360 (après avoir gravi ses 247 marches tout de même), puis les Aiguilles de Coton (sur la photo avec le soleil couchant, un peu plus haut).

Phare de Goulphar
Devinez le modèle de la voiture bleue !

Concernant Locmaria, les guides vous vendent cette ville comme exceptionnelle mais, tant ma femme que moi, elle nous à laissé totalement indifférent. En revanche, la route côtière qui en part, pour vous ramener vers Palais, vaut le détour. J’aurais aimé la faire en MX5, au petit matin.

Port Puce

Enfin question plages, à proximité de Sauzon, les eaux presque transparentes de Port Puce et de la plage du Cardinal nous ont beaucoup plu (même si l’eau était froide). Au sud, après Bangor, la plage de Kerel est adaptée pour les tout-petits, qui y auront pieds sur des dizaines de mètres. Celle de Donnant sera plus attrayante si vous surfez ou que vous aimez les rouleaux. Au nord de l’île, vous pouvez profiter de la plage des poulains mais… Nombreux sont les touristes à la traverser pour aller voir le phare de la pointe des poulains.

Phare de la Pointe des Poulains

Voila dans l’ensemble ce que nous avons fait (et le supplément visite de l’hôpital de l’île avec Jules pour cause de fièvre). Une semaine sur place n’était pas de trop pour profiter au maximum de Belle-Île-en-Mer.

Enfin, nous avons pris le bateau du retour le samedi. Cette fois, il s’agissait du Vindilis, avec un départ prévu à 5h du matin (donc une arrivée à Palais à… 4h15, bravo à ceux qui suivent :p). Ensuite, direction la maison.
Et vous, vous avez fait quoi pendant les vacances ?

 

2 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.